Couteau de combat militaire : 3 points à savoir avant d’en acheter

270
Partager :

Le couteau de combat militaire se décline en une multitude de formes, de tailles et de modèles. Il est toujours fabriqué avec de l’acier extrêmement robuste qui, une fois affûté, est aussi tranchant qu’une lame de rasoir. Pour une efficacité optimale sur le terrain, en plein combat, en pleine chasse ou autres situations, il faut être sûr d’avoir le bon couteau militaire en main.

A découvrir également : Comptine : La poule qui compte pierre coran ?

Droit ou pas droit de porter un couteau militaire

Par définition le couteau de combat militaire est un couteau destiné au combat au corps à corps. L’usage du couteau militaire est, comme son nom l’indique, réservé aux militaires. Il s’agit d’une arme blanche de catégorie D dont l’utilisation est réglementée, mais dont la vente est libre. Rassurez-vous, vous pouvez en acheter.

Le couteau de combat militaire est l’objet du désir de nombreux adeptes du survivalisme, des activités outdoor, de sports extrêmes et de la chasse. Bien sûr, de nombreux collectionneurs achètent par passion les meilleurs couteaux tactiques et couteaux de combats militaires. Pour ce qui est de son port, le couteau de combat militaire est généralement interdit dans les lieux publics.

A lire aussi : Quels sont les 3 erreurs courantes que font les voyageurs ?

La lame du couteau de combat militaire

Le couteau de combat militaire, il faut le manier pour réellement en apprécier l’adéquation avec l’usage que vous allez en faire. Néanmoins, rien qu’en observant la lame du couteau, vous pouvez en deviner la prédestination. Les formes de la lame, son ou ses tranchants ainsi que sa pointe sont les critères qui vous servent de repères.

Le couteau de combat militaire standard est à tranchant droit et à dos plat. Mais vous avez au moins une dizaine de types de couteaux tactiques. Les différences se situent principalement au niveau de la pointe. Le tailing-point, un couteau à lame montante, est l’idéal pour la découpe et le dépeçage. Une déclinaison fameuse du tailing-point est le couteau Bowie. On peut bien sûr poignarder avec, mais le couteau needle-point est le modèle spécialement conçu pour ce type de coups.

Ensuite, vous avez le drop-point et le spear-point qui sont tous les deux destinés à transpercer et perforer. La différence principale entre ces deux modèles est que le spear-point est à double tranchant. Le clip-point est une lame qui adopte une pointe plus longue que celle du spear-point. La forme de cette lame se rapproche plus de celle d’un sabre alors que le spear-point s’inspire d’une tête de lance.

La poignée et le pommeau du couteau de combat militaire

Comme la lame, la forme et la longueur de la poignée peuvent également être très variées. La principale caractéristique que vous devez rechercher est son ergonomie et la fermeté de sa prise en main. La poignée peut être faite de différents matériaux, tous s’accordent à dire que la poignée en bois est la plus esthétique. Mais des matériaux comme le Kraton ou le Tactiprène.

La poignée d’un couteau de combat militaire doit être conçue de façon à ce qu’elle s’agrippe facilement et ne glisse pas. Certains modèles de couteaux tactiques sont dotés d’un manche en paracord, sur d’autres sont excavés des évidements de rotation pour une meilleure maniabilité. En ce qui concerne le pommeau du couteau de combat militaire, celui-ci est souvent équipé d’une petite pointe brise-vitre ou casse-tête.

Partager :