Cartouche de cigarette électronique Comment ça marche ?

397
Partager :

Quand vous pensez à passer aux cigarettes électroniques, vous n’êtes pas seul. De plus en plus de gens abandonnent les cigarettes traditionnelles et passent aux cigarettes électroniques. Cependant, avant de faire un achat, il est important de comprendre comment fonctionne une e-cigarette. Ainsi, vous serez en mesure de choisir le modèle le mieux adapté à vos besoins.

Une e-cigarette se compose de trois composants principaux : une batterie au lithiumrechargeable, une chambre d’évaporationet une cartouche contenant la nicotine liquide. De nombreux produits modernes ressemblent à des cigarettes traditionnelles pour recréer les aspects visuels, sensoriels, comportementaux et sociaux du tabagisme.

Lire également : Pourquoi le CBD est légalisé en France

Comment fonctionne une cigarette électronique ?

La batterie au lithium est la partie la plus critique de l’e-cigarette. Il est conçu pour activer l’appareil pour la charge de l’atomiseur dans la cartouche. La chambre d’évaporation, également appelée atomiseur , est responsable de l’évaporation du liquide de nicotine dans la cartouche. Il y a un indicateur LED à une extrémité de la batterie. Ce voyant lumineux devient actif lorsque l’utilisateur inhale. L’e-cigarette déclenche alors l’indicateur de lumière rouge. Dès que le fumeur cesse de respirer ou lorsque la charge de la batterie est faible, le voyant s’éteint.

Pour activer une cigarette électronique, l’utilisateur appuie sur un bouton d’activation ou ne respire que sensiblement contre l’appareil, de sorte qu’un flux d’air signale le capteur intégré dans la batterie au lithium pour activer la chambre d’évaporation. La chambre d’évaporation convertit la nicotine liquide de la cartouche en vapeur, qui est ensuite inhalée par l’utilisateur. À l’expiration et au contact de l’humidité dans l’air extérieur condense la vapeur et crée un brouillard visible dense.

A voir aussi : Kyste du poil incarné : identification et épilation

L’ industrie des cigarettes électroniques est en constante évolution, apportant de nouvelles cigarettes électroniques et liquides sur le marché. Depuis 2003, date à laquelle la première génération de cigarettes électroniques a été introduite, trois générations ont déjà suivi. Les e-cigarettes de première génération ressemblent à des cigarettes traditionnelles, sont bon marché, facilement accessibles et souvent jetables. Les e-cigarettes de deuxième génération ou les e-cigs de taille moyenne sont significativement plus grandes, rechargeables et se composent de deux parties, d’un réservoir séparé et d’une batterie.

Le développement de l’e-cigarette

Contrairement aux e-cigarettes de première génération, la deuxième génération contient un clearomiseur et aucun atomiseur. Développé en 2009, le clearomiseur a été la première technologie à intégrer le matériau de fumée, le réservoir et la bobine d’atomiseur dans un unité unique.

Les e-cigarettes de troisième génération contiennent d’autres modifications et permettent à l’utilisateur d’ajuster le réservoir pour les liquides et de décider combien d’e-liquide est inclus et quelle tension ou puissance l’appareil peut émettre.

La quatrième et la plus jeune génération de cigarettes électroniques, a produit les appareils les plus puissants et les plus avancés sur le marché. Ces e-cigarettes sont généralement constituées d’un boîtier cylindrique en acier inoxydable. Les appareils ont un système de régulation de la température et des bobines avec une résistance plus faible pour produire des vapeurs plus denses et de bon goût à partir des liquides.

Autres composants de l’e-cigarette

Deux principaux types de cartouches de nicotine sont disponibles pour une utilisation dans une cigarette électronique. La plupart des cartouches de base sont des cartouches jetables. Ces cartouches sont pré-rempli de liquides. Une fois la cartouche consommée, elle est jetée et doit être remplacée par une nouvelle cartouche. L’autre type de cartouche contient un réservoir rechargeable pour liquides.

composants supplémentaires de l’e-cigarette sont des ports USB, ainsi que des chargeurs Les portables ou intégrés. Ces composants sont nécessaires comme source d’alimentation pour la cigarette électronique. Vous pouvez découvrir notre gamme variée et de haute qualité de cigarettes électroniques en ligne et les commander en ligne facilement et en toute sécurité.

Votre partenaire fiable pour les e-cigarettes et liquides

Nous sommes conscients que l’ industrie du vapotage connaît une croissance rapide. C’est pourquoi nous sommes heureux de vous conseiller personnellement de trouver l’e-cigarette qui vous convient le mieux. Nous mettons constamment à jour notre gamme de e-cigarettes et liquides pour répondre à vos attentes se rencontrer et dépasser. Nous attachons une grande importance aux retours de nos clients et développons notre sélection en fonction de vos préférences.

Quelle est la composition d’un e liquide de cigarette électronique ?

Vous l’avez sans doute remarqué, mais les boutiques qui vendent des cigarettes électroniques et surtout du e-liquide poussent comme des champignons. Pour les plus vieux d’entre nous, vous aurez sans doute l’impression de revenir quelques dizaines d’années en arrière, avec les boutiques de téléphonie mobile.

Maintenant que vous savez, grâce à nous, comment fonctionne une cigarette electronique, nous allons voir d’un peu plus près de quoi est composé ce fameux e liquide.

Contrairement à la cigarette classique qui a longtemps masqué les produits dangereux qu’elle contenait, avec le e-liquide tout est simple et limpide. Voyons de quoi il en retourne :

  • Les arômes : c’est la chose qui va varier d’une marque à l’autre. Le choix est vaste dans ce domaine. Vous pouvez avoir par exemple, un goût de barbe à papa lorsque vous vapotez. Pour ceux qui fument depuis longtemps, peut-être préférez-vous un bon goût de tabac blond. Bref, c’est à vous de voir et de choisir selon vos envies du moment.
  • La nicotine : Contrairement à la cigarette, elle n’est pas obligatoire. Vous pouvez donc vapoter sans nuire à votre santé. Si vous êtes fumeur, il vous faudra choisir votre dosage en fonction de votre consommation de cigarettes. Si vous fumiez moins de 5 cigarettes par jour, 3 mg/ml devrait suffire. Entre 5 et 10 cigarettes, optez plutôt pour 6 mg/ml. Pour ceux et celles qui fument entre 10 et 20 cigarettes, 12 mg/ml devrait vous convenir. Pour ceux qui fument un paquet par jour, opter pour 18 ml/ml. C’est le maximum autorisé à la vente pour les e liquides contenant de la nicotine. Toutefois, rien ne vous empêche de faire vous-même vos mélanges et d’augmenter la dose de nicotine.
  • Le propylène glycol (PG) : il s’agit d’un des deux composants principaux du e-liquide. C’est un liquide inodore, incolore et peu volatile. Il est utilisé dans de nombreux secteurs d’activités. Peut-être en avez-vous déjà consommé, puisqu’il est utilisé dans l’alimentation comme additif, connu sous le nom de E1520. Vous pouvez le trouver dans des yaourts ou des confitures. Il sert principalement à véhiculer le parfum jusqu’à vos papilles. Il est également possible de le trouver dans le domaine pharmaceutique (E490). Vous en avez peut-être aussi dans votre shampoing ou votre dentifrice. En ce qui nous concerne, le Propylène glycol va servir à diffuser l’arôme et également la nicotine. Plus le pourcentage de ce dernier est élevé, plus vous profiterez des produits. Mais revers de la médaille, plus le taux est élevé plus la sensation de gorge qui gratte est importante. Nous vous conseillons de ne pas dépasser les 70 % de propylène glycol.
  • La glycérine végétal (VG) : c’est un liquide visqueux et inodore. On le trouve dans certains sirops pour la toux et aussi dans le savon de Marseille par exemple. On le trouve également comme additif dans certains aliments, comme le E422. Elle a la propriété de dégrader de la vapeur. Cela va également adoucir l’effet désagréable de gorge qui gratte. Pour les vapoteurs débutants, un liquide 50% PG/VG sera idéal.

Il vous reste maintenant plus qu’à vous pencher sur les étiquettes et à choisir votre eliquide.

Partager :