Le RISUG : nouvelle technique de contraception masculine efficace ?

27
Partager :
RISUG

Pendant de nombreuses années, la contraception féminine a été au cœur de grands débats. Néanmoins, les hommes peuvent désormais contrôler la procréation sans se préserver avec la méthode RISUG. Si cette dernière a été longtemps étudiée en Inde, les essais réalisés en 2019 se sont montrés convaincants.

Méthode de contraception masculine RISUG : qu’en savoir ?

De l’anglais Reversible Inhibition of Sperm Under Guidance, le RISUG est un mode de contraception masculin ayant été longtemps étudié. Cette méthode a été développée par des chercheurs à Kharagpur, un institut indien de technologie.

A lire aussi : WhatsApp marque les messages qui sont transférés et non écrits à l'origine par l'utilisateur dans sa nouvelle version bêta pour Android

La mise en place de cette méthode de contraception prendra moins de 20 minutes. Elle consiste en une injection de gel inhibant dans le canal déférent, chemin par lequel transitent les spermatozoïdes.

Contrairement aux idées reçues, le gel injecté dans le cadre du RISUG n’empêche pas la sortie des gamètes de reproduction. Bien qu’ils sortent, ils ne peuvent plus féconder l’ovule, car le gel induit un changement de l’acidité du milieu, ce qui les rend infertiles.

A voir aussi : Samsung Galaxy S10 Plus images filtrées

La méthode est-elle efficace ?

Si vous n’entendez parler que du RISUG ces dernières années, ce n’est pas pour autant une méthode de contraception récente. En effet, les premiers essais en laboratoire ont débuté en Inde depuis 2006. Toutefois, les études ont été suspendues pendant 4 ans avant de reprendre.

En ce qui concerne l’efficacité de la méthode, les dirigeants du programme rassurent. En plus de leurs tests de toxicologie réalisés au centre de Lucknow, le gel a été également confié à des instituts américains.

RISUG

Le verdict est sans appel, il s’agit d’un produit sain. De plus, son efficacité a été démontrée et les chercheurs sont unanimes. Dès lors, on peut affirmer qu’il s’agit d’une méthode de contraception masculine qui va révolutionner le secteur. Bien qu’elle puisse être mise en place pour une durée de 10 ans, elle peut être arrêtée sur demande.

L’opération qui se déroulera en une quinzaine de minutes consiste en une injection de produit qui va dissoudre le gel. Ainsi, l’homme pourra être de nouveau fertile dans les mois qui suivront. Les chercheurs y voient un moyen très efficace pour contrôler la natalité.

Cette possibilité soulage également les femmes qui assurent être libérées. Elles ne seront plus les seules à porter la charge émotionnelle liée aux méthodes de contraception. Chez les hommes, c’est un moyen qui leur permet de profiter pleinement de leurs rapports sexuels. En effet, avec la méthode RISUG, le port du préservatif n’est plus une nécessité.

Par ailleurs, si du bien en est dit, cette méthode n’est pas pour l’instant disponible à grande échelle. Il faudra encore patienter quelques années avant d’assister à son déploiement. Mais au moins, tous les voyants sont verts en ce qui concerne son efficacité.

La méthode a-t-elle des effets secondaires ?

Se demander si le RISUG présente des effets secondaires est tout à fait légitime. Les premiers effets secondaires ont été identifiés au début de la mise en place du programme. À l’époque, 1 participant sur 3 avait remarqué un gonflement des testicules.

Toutefois, il faut rappeler que les études à cette époque n’étaient pas réellement poussées. Le RISUG est d’ailleurs l’une des rares méthodes de contraception masculine à avoir atteint le niveau 3 en laboratoire à l’heure actuelle. Aujourd’hui, les moyens dont disposent les chercheurs sont plus sophistiqués.

Les différents tests réalisés confirment l’aspect sain du produit. Les utilisateurs ne sont donc théoriquement pas exposés à des effets secondaires.

Partager :